Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Sponsors officiels

logo2 twinner  logo meta aventure (1) Logo-Quadri Coureurs 

 

 

logo campènes

L'équipe des CTD

photo-groupe-retouchee-copie-1.jpg

- les membres

- les records

- le staff technique

Archives D'articles

Le sponsor du mois

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 18:41

On pensait que seuls, les CTD des montagnes pouvaient affronter  la neige, mais Eric  nous a démontré le contraire.

Après avoir longuement hésité, il décide de défier le froid et les 250 courageux du jour.

Voici son résumé agrémenté de quelques photos

En un mot, je dirais "mémorable".

Température de -3°c, le vent et les rafales sans arrêt, la tempête de neige, la route enneigée, le chemin le long du canal finalement moins enneigé que la route !

Au départ on devait être sur 2-3 cm de neige mais à la fin on devait approcher les 10 dnas la partie par piétinée. Stephane a bien fait de sécher, car la route ressemblait à rien pour rentrer, bonjour.

Bref, c'était bien marrant comme course. Pas de rendement au niveau des appuis, patinage artistique ! Ceci dit, dans de bonnes conditions météo, parcours favorable pour le chrono, quasiment tout plat, sauf les passages par dessus le canal, autant dire une broutille.

LBA1166

250  coureurs au départ environ. Mine de rien, le temps n'a pas découragé les coureurs et coureuses, c'est beau.

J'avais choisi chaussures de trail, collant, double épaisseur en haut, bonnet, gant et lunettes pour éviter la neige et le vent glacé dans les yeux mais il y en avait, je dirais une dizaine, comme le jean marc spitzer qui étaient en short, ainsi qu'une jeune fille d'ailleurs. Je sais pas comment ils ont fait pour tenir, en tout cas, les jambes écrevisse, c'est un style !

Je n'ai pas souffert du froid, sauf un peu au début aux mains, pendant 1 km. Et sur les 4 derniers km, j'avais la face gelée côté droit, à cause du vent et de la neige, je sentais plus mes joues jusqu'à la bouche.  heureusement, le petit vin chaud à l'arrivée et réveillé tout cela.

1574R-017232photo d'Eric à peine truquée

Le temps est anecdotique, 43min 20 environ. Je termine 100e sur 250. Le premier fait 33' environ, je sais plus qui c'est. La première fait 37'50, svetlana pretot.

Je dirais qu'on perd environ 2 minutes dans la bataille des appuis avec la neige, c'est ce qui se disait à l'arrivée à la buvette, 2 ou 3 minutes. Je pense qu'il y a une technique à acquérir, peut être les grandes foulées, mais il faut un gros appui, ou alors des toutes petites, mais faut la muscu et le souffle. Les yaktrax auraient servi aujourd'hui, mais j'en ai vu personne qui en avaient, et d'ailleurs, quasiment personne était en trails, ce que je comprends, car cela ne changeait surement pas grand chose.

Il y a encore la corrida de remiremont si stephane est intéressé, le 27/12. Et j'ai récupéré ton T-shirt, rien d'extraordinaire de ce côté là, je te le passerai la prochaine fois.

Un peu comme la saintelyon, cela restera dans les mémoires au niveau conditions de course !


Stéphane a apporté quelques compléments à sa course de la semaine dernière.
 Vous pourrez  ainsi voir une photo et 2 vidéos de sa course sur l'article correspondant.
Repost 0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 19:13


Il y a un peu plus de deux semaines, je publiais le barème officiel de la fédération française d'athlétisme.
c'est un bon moyen de classer les performances des coureurs, quelque soit leur sexe ou la distance de l'épreuve.

Nous avons ainsi pu constater que  les courstoutdoubs ont  tous courru assez vite pour pouvoir 'intégrer le tableau de la FFA. 
Nous avons également eu la possibilité de comparer les diverses performances de nos coureurs et coureuses et constater que le meilleur résultat est réalisé par Stéphane sur 10 km.
Juste derrière  nous retrouvons Eric sur 10 KM , Patricia sur marathon et encore Stéphane sur semi.

Ce classement est intéressant mais il ne prend pas en compte les trails.
Et chez les CTD, le trail est à la mode !

Alors je vous ai trouvé un classement, certes non officiel, qui permet de comparer les performances sur des trails différents. (classement softrun)
Malheureusement pour patricia, il ne pondère pas les résultats selon le sexe des coureurs, en revanche il permet de comparer les performances d'un même coureur  sur des courses très différentes.

La note obtenue se situe entre 0 et 100

olivier        
trail des sangliers : 75 points
transjutrail 34KM   : 64 points
trail madone          : 68 points
moyenne  69,3

gilles
trail de la pérouse  : 69 points
trail des sangliers : 70 points
transjutrail 34KM   : 70 points
Sierre zinal             : 66 points
trail madone           : 67 points
moyenne  68,4

Patricia
trail de la pérouse  : 60 points
trail des sangliers : 62 points
transjutrail 34KM   : 58 points
trail madone          : 57 points
moyenne  59,25

J-C
transjutrail 34KM   : 70 points
Sierre zinal             : 61 points
moyenne  65,5

Hugues
trail de la pérouse  : 63 points
trail des sangliers : 73 points
transjutrail70KM    : 71 points
Sierre zinal             : 65 points
moyenne  68

Stéphane
trail de la pérouse  : 70 points


Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 23:33

Vous ne rêvez pas,  des courstoutdoubs participent encore à des compétions pendant ce mois de décembre.

Certes, nous sommes nombreux à avoir abandonné tout objectif, mais certains d'entre nous ne peuvent se retenir, ils ont des fourmis dans les jambes et ne peuvent résister à une belle course tout près de chez eux.

Pour ce qui est de ce 10 km, Stéphane ( parce que c'est de lui que nous allons parler) avait encore une motivation supplémentaire. En effet, il allait, pour la dernière fois de l'année, pouvoir se confronter à son petit short bleu préféré.
(Oui je sais c'est un peu codé, mais je ne peux en dire plus sur ce blog.)

Déjà recordman des CTD sur sa distance fétiche, as t-il encore les ressources pour améliorer son temps de l'année ?
va t'il enfin finir devant son idole ?
Sans plus attendre, voici le résumé des 10 kms d'Héricourt par Stéphane.

1-copie-3

Il fallait être bien motivé pour courir avec une température de 0°C. C’était ma première course de l’année avec une température hivernale, j’avais presque oublié comme il pouvait faire froid.

 Après un cours échauffement je me suis réfugié dans le gymnase juste à côté du départ comme pas mal de personnes. J’étais tellement bien au chaud que je suis sorti un peu tard du gymnase et du coup je me suis retrouvé au milieu des coureurs dans le sas de départ. Ce n’était pas judicieux tactiquement car le départ était très étroit avec un étranglement après 200 m puis des rues étroites dans le premier kilomètre.

Bref après un départ laborieux, marche et slalom, j’effectue le premier kilomètre en 3’44. Le parcours est plaisant, plusieurs boucles en centre ville, pas mal de relances mais très roulant, et c’est pour cela que je resterais en dessous de 4’ à chaque kilomètre.

3’47/3’45/3’45/3’51/3’52/3’52/3’53/3’56/3’51 et 20 s pour les derniers 100m. Pas hyper rapide mais assez régulier pour une fois. Je termine donc en 38’38 à la 104ème place.

La satisfaction de la course aura été de doubler le petit short bleu qui était ni petit et ni bleu et d’être resté devant. C’est difficile de mener de front une carrière de sportive et de chanteuse...

PS : Il y aura peut-être des photos sur le site :
http://sghathle.free.fr/


Et voici 2 vidéos fixes de la course

http://www.youtube.com/watch?v=V1RFmsFW734
http://www.youtube.com/watch?v=-rb6vIN5Cxk
Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 14:52

Alors que dans la montagne, les CTD fartent leurs skis, dans les vosges notre super représentant : Stéphane, s'acharne sur le record du 10 km.

Il se trouvait dimanche au départ du 10 km  de Nancy.
Va-t-il passer sous les 38 minutes ?

Voici son résumé agrémenté de quelques photos du très bon blog de course à pied des vosges : espacemarathon88

La météo avait annoncé pluie et vent pour dimanche à Nancy, la pluie n’a fait son apparition qu’après la course mais le vent lui était bien présent. Avec aux alentours de 1750 participants au départ de ce 10 km j’étais cependant le seul cours tout Doubs engagé.
L’objectif de cette course était pour moi de partir moins vite en espérant moins faiblir pendant la course.

Après m’être échauffé en compagnie d’Armelle, je rejoins le départ qui est donné à 10h30.


Le premier 5000m est effectué en 18 min et 41s aux allures prévues.
Le deuxième 5000m, bien que parti moins vite, s’avérera comme d’habitude plus lent : 19 min 38, puis 20s pour le dernier 100m.



Je termine donc en 38’43 (38’39 en tps réel de la puce) à la 164ième place.
La pression des autres cours tout Doubs en course m’aura manqué aujourd’hui.

Même si le parcours n’était pas hyper roulant il permet néanmoins de traverser à deux reprises l’une des plus belles places d’Europe

 







Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 20:05


Ce week-end, les Courstoutdoubs se rendaient à Vittel.

En cette fin de saison, l'idée de passer 2 jours de  détente dans une ville thermale avait de quoi réjouir les membres de l'équipe.  Mais quel est le programme prévu ?

Tout commence très bien. On vient même nous chercher à la maison en limousine.
 Bon d'accord, j'exagère un peu !
Ce n'est pas une limousine mais notre chauffeur du jour " Anthony", qui nous transportera Patricia, Marilyn, Jules, Tristan, J-C et moi dans sa nouvelle voiture.

Moins de 3 heures plus tard, nous arrivons à notre hotel, " L'Auberge du Traquenard".
Nous y retrouvons Eric, le 9 ème CTD du week end.

L'accueil est parfait. Chacun s'installe dans sa chambre puis redescend dans la salle à manger pour l'apéritif.
Le salon s'est transformé en salle vidéo avec projection du match de l'équipe de France sur écran géant.
C'est donc idéalement installés nous dégustons le punch de JC et les mises en bouche préparées par nos hôtes.















La soirée se poursuit agréablement, les plats délicieux se succèdent, la France marque un but, les bouteilles se vident, bref  .... Tout va bien !
Il n'y a pas à dire, la cure thermale, c'est l'idéal pour un CTD en fin de saison.

La France a gagné, nous allons pouvoir attaquer  le buffet de desserts.
Moi qui redoutait les menus diététiques de ce genre de séjours, je suis surpris.
Je décide donc, comme la plupart des courstoutdoubs, de tester tous les desserts et notamment la tarte au citron ( merci Eric) et les glaces maison ( merci Anne).

 













Pour finir en apothéose ce repas, nous nous dirigeons vers le bar, où le barman nous propose sa gamme de digestif.


Comme dans toute étape thermale, nous nous préparons ensuite pour le casino.
Mais là, je me rends compte que j'ai oublié mon portefeuille.
Pas de problème, la direction de l'hotel nous ouvrira sa salle de jeux .... de société.



La nuit se prolongera tardivement entre liqueur et trivial poursuite.

Le lendemain, je me lève tôt croyant que nous profiterons alors des thermes, spas et autres massages. Mais là je me rend vite compte que tous les CTD présents ne sont là que pour une chose : courir.
Ils veulent tous profiter de cette dernière course pour  battre leur record sur 10 km.
Alors adieu le jacuzzi, le sauna et les massages, il faut enfiler sa tenue et se préparer pour ma 3ème course en 8 jours.( un record pour moi )

Jules et Tristan s'échauffent déjà en chahutant dans la maison, dans l' espoir de  monter sur le podium.

Patricia a déjà revêtu son maillot orange et programme sa montre pour tenter de passer pour la première fois sous les 50 minutes.

Marilyn et Anthony sont déjà dans leur course, Anthony protège ses pieds fragiles car avec la vitesse les semelles chauffent. Marilyn mémorise le parcours, elle étudie le balisage, c'est le stress.

Eric est en pleine phase de concentration ou de grasse matinée, on ne sait pas encore !

Stéphane est serein, il connait le parcours, il sent qu'Eric est resté trop longtemps au bar hier soir, son piège a fonctionné, il devrait remporter son premier 10km de l'année.

Seul J-C déclare forfait, sa saison est déjà terminée, il sera le reporter du jour. Il peaufine les derniers détails, vérifie son matériel et se prépare pour le film de la course. Anne l'accompagnera à l'appareil photo et aux encouragements.

Nous avalons notre portion de pâtes règlementaire, accompagnée de sauce bolo et de fromage. Certains ne résisteront pas à la tarte au citron ou au gateau au chocolat, c'est pas raisonnable mais c'est si bon !


Les courses :

course 1
Nous retirons rapidement les dossards des enfants, juste le temps de s'échauffer et Tristan se place sur la ligne de départ.
Plus de 70 enfants nés en 2001 et 2002 s'élancent pour 1000 mètres.
Des ouvreurs à vélo indiquent le rythme à suivre et évitent toute bousculade.
Tristan se place en première ligne.
A 200 mètres de l'arrivée, il est 3ème, il faut tenir pour accéder au podium.
Tristan surveille derrière lui, le 4ème est trop loin, son premier podium est assuré.























course 2

Tristan est encore en train de savourer sa performance, lorsque Jules prend son départ.
Au programme 1000 m et 70 coureurs nés en 1999 et 2000.
Jules est prudent, il sait qu'étant né en 2000, la concurrence sera rude.
En passant devant nous , après 300 mètres de course, il est au milieu du peloton.

Lorsqu'il réapparait au bout de la ligne droite, à 200 mètres de l'arrivée, il est 4ème.
Jules gère très bien sa course et juste avant la dernière bosse il accélère et distance 2 concurrents.  Il termine brillamment à la seconde place de la course et gagne dans sa catégorie.



course des 10 km

Les 6 courstoutdoubs inscrits aux Foulées des Vosges, s'échauffent tranquillement pour lutter contre la fraicheur de ce mois de novembre. Marilyn repère le début du parcours ( toujours le même stress), Stéphane et Eric font déjà monter le rythme cardiaque, le départ sera rapide !



Stéphane se place dans les premières lignes, Eric, Olivier, Patricia et Anthony trouvent une place au centre de la meute alors que Marilyn se positionne en queue de peloton.
Après un faux départ surprenant, la course est enfin lancée.

Le premier kilomètre est descendant, tout le monde part rapidement. Devant, les vedettes locales sont sur un rythme de 20KM/H. Mais cela n'impressionne pas Stéphane qui boucle le premier km en 3 min 17. Eric qui avait décidé de suivre Stéphane renonce à son projet. On le retrouve déjà plus de 20 secondes derrière. Olivier n'est pas loin et sert de point de mire à Anthony. Patricia est aussi partie vite : 4 min 23  au km1.
Marilyn qui a repris la course il y a moins de 2 mois part plus tranquillement.

Après une première boucle au centre ville, nous passons pour la deuxième fois au rond point où se sont placés nos supporters et le caméraman du jour.
Nous entrons ensuite dans le parc du chateau de Vittel,  près de l'hippodrome. Le parcours est agréable. Au fond du parc nous effectuons un demi tour qui permet de voir les autres ctd dans l'effort et pouvoir ainsi  les encourager.


























































A la sortie du parc , nous rejoignons une troisième fois le rond point et atteignons la mi course
Nos supporters sont toujours là et cela fait du bien de les voir si souvent.




km 5

Stéphane est toujours dans les temps de son record, il passe la mi course en moind de 19 minutes. Va-t-il tenir jusqu'au bout ?
Olivier a rattrapé Eric et ils passent quasiment ensemble en 19 min 50.
Anthony est dans le rythme de son record, il passe en moins de 21 minutes.
Patricia est en forme, elle atteint la mi course en 23 min 34
Tout va bien pour Marilyn, elle passe en moins de 30 minutes




















km 9

La course devient dure pour tout le monde. La deuxième boucle est toujours plus délicate à effectuer.
Stéphane faiblit peu et espère encore passer sous les 38 minutes et pourquoi pas battre le record des ctd en 37min 53
Olivier commence aussi à souffrir, mais il est aussi dans le bon rythme pour passer sous les 39 min 41 de son record
Eric n'a jamais véritablement trouvé le bon tempo et il termine sans pouvoir accélérer, loin de son objectif de 39 min 30
Le téton droit en sang, les pieds en surchauffe, Anthony serre les dents ( hé oui il fallait le souligner ), il est encore dans les temps de son record (41 min 50)
Patricia est dans un grand jour, elle sait qu'elle va établir une nouvelle référence sur 10km.
Marilyn qui avait bien géré sa course jusque là, faiblit sérieusement, l'hypoglycémie la guette.
Heureusement un coureur (en vert), l'aide à passer ce cap difficile, de plus, Patricia venue à sa rencontre l'accompagnera sur les 500 derniers mètres. Quelle solidarité !























A l'arrivée, sur 470 arrivants et avec 10100 mètres  au GPS:

Stéphane manque de peu le record des ctd et réalise le magnifique temps de 38 min 15, il se classe 92ème.

Olivier, malgré une dernière accélération termine à 11 seconde de son record en 39 min 52. Il se classe 123ème. Très satisfaisant pour une 3ème course en 8 jours.
































Eric réalise sa première contre performance de l'année, il n'aura jamais trouvé le bon tempo.
Surement un peu de relâchement ou de fatigue dû à la succession des tournois de badminton.
Il termine toutefois honorablement en 40min 46 à la 132ème place.

Anthony a retrouvé toutes ses sensations, il sprinte les 100 derniers mètres et bat son record de 3 secondes. Il est très content de sa performance. Il réalise 41 min 48 à la 166ème place.































Patricia
finit aussi vite qu'elle a commencé, elle pulvérise son record de plus d'une minute trente. Plus rien ne l'arrête, sa performance sur marathon la rend encore plus forte sur toutes les distances. Elle réalise 48 min 35 et se classe 321ème.

Marilyn termine dans la douleur, mais le soutien de Patricia lui permet de perdre un minimum de temps, et elle bat son temps de Lausanne. en passant de justesse sous l'heure de course en 59 min 50





































Encore un grand merci à nos supporters et à Anne et Stéphane pour ce beau week end en Haute Marne et dans les Vosges.
L'accueil est toujours parfait.   Nous reviendrons !!!

Vous pouvez d'ores et déjà l'album photo dans la colonne de gauche, grâce aux magnifiques et très nombreuses photos d'Anne.

Bientôt le film de la course par JC
Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 15:51

Tristan , et Jules ont participé ce mercredi 11 novembre, à leur traditionnel cross local, à Oye et Pallet.

Pour la première fois depuis qu'ils participent, la météo est clémente.
Le soleil a fait fondre les derniers tas de neige, le terrain sera presque sec.

13H45 départ des canes et des canetons, soit près de 80 enfants à s'élancer pour 700 mètres.
Tristan qui a trop regardé la vidéo de supercourstoutdoubs, part comme un fou devant la meute.
Mais après une dizaine de mètres, il rentre dans le rang.
Il paie son départ rapide dans la montée et malgré la foule et les encouragements, il perd quelques places.
Puis il retrouve ses forces à l'approche de la dernière ligne droite, il sprinte et double 5 ou 6 coureurs.

Il finira 13ème sur 36 canetons


14H00 départ des poussins et poussines, soit près de 100 enfants
C'est la première fois que Jules se présente sur une distance aussi longue ( 2KM), il prend un départ prudent car il n'est qu'en première année de poussin et tous les skieurs des clubs alentours sont au départ. La concurrence est rude.

Il lui faut traverser les prés et effectuer une longue descente dans l'herbe humide.
Malgré une ou deux chutes, il réussit à se maintenir dans le peloton.
Il gère bien son effort et rattrape un ou deux coureurs sur la fin.

Il finit 28ème sur 56 poussins.

14H15 Olivier, poussé par quelques amis coureurs décide de s'inscrire.
Heureusement il avait pris ses baskets, mais il lui faudra courir en jogging et sans le  célèbre maillot orange.
Vite il faut aller prendre le dossard, le départ est dans 30 minutes.

14H45 : c'est le départ !
L'objectif est de s'accrocher aux baskets de Joel, un ami qui court souvent à la même vitesse.
Après le trail de dimanche, il va falloir gérer la fatigue, le challenge s'annonce difficile.

Après une belle montée en dévers, dans les prés, nous atteignons un chemin descendant.
Joel est 20 mètres devant, la première grosse difficulté est passée.

Ensuite il faut enchainer 2 km plutôt roulant, la cadence est élevée, il faut tenir !!

Puis 2ème montée dans le village de Malpas, les cuisses chauffent et le souffle devient plus court. Mais Joel est juste devant, le plus dur devrait être passé.

Nous poursuivons à travers les prés, Olivier se refait une santé, il rejoint Joel.
Il ne reste plus que 1,5 km en descente, Joel ralentit un peu, il sent que cela va se jouer dans les derniers mètres. Cela permet à Olivier de récupérer avant le sprint.

A 200 mètres de l'arrivée Olivier entame le sprint et Joel ne résiste pas.

Résultat Olivier 28ème sur 66 séniors.


                               le film de la course


Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:07


Ce dimanche sonnait la fin des cours ( heu ! je veux dire des courses) pour les courstoutdoubs traileurs.
Les dernières heures du programme seront donc consacrées au trail de la madone à Velars, à quelques kilomètres de Dijon.














En cette fin d'année sportive, de nombreux élèves ont perdu leur assiduité. Alors que nous étions 11 à nous présenter au départ du trail des forts au mois de mai, nous nous retrouvons à 3, quelques minutes avant le départ.
J'ai les noms !





















( oui, je sais les bonnets ne nous arrangent pas !)

Même le soleil fait l'école buissonière ce dimanche matin, et c'est armés de gants, bonnet et collant long que Patricia, Gilles et Olivier se préparent pour cette ultime épreuve.
Pour cette dernière course, nous recevons un intervenant extérieur de choix : Frédéric, un ami ayant fini 3 minutes devant Gilles en 2007 sur cette épreuve



A 30 secondes de la cloche, surprise !
J-C fait son apparition en tenue de course, dossard sur le ventre et caméra au poing.
Il nous transmet son mot de retard signé de ses parents et prend place pami les courstoutdoubs, au fond de la salle , près du radiateur.

10H30 : c'est parti !
Fred, en bon professeur, se place devant et nous donne le rythme.
Gilles le suit et Olivier termine sa discussion avec J-C avant de se ruer à leur poursuite.
J-C avait décidé de suivre Olivier pour filmer son départ mais l'accélération est trop brutale, il abandonne la poursuite et se laisse rejoindre par Patricia.

Après 1 km : Fred devance Gilles et Olivier d'une dizaine de mètres. La course est lancée !
Nous passons sur un sentier zigzaguant en forêt. Ce passage en monotrace est très agréable, d'autant que nous sommes un peu bloqués derrière quelques coureurs et le rythme est assez facile. Derrière J-C, en manque d'entrainement,  a décidé de faire le reportage vidéo de la course de Patricia.


KM3 :  la route s'élève brusquement, il va falloir gérer cette première difficulté.
Ne connaissant pas le parcours, je tente de caler mes pas sur ceux de Fred mais la montée est rapide, Gilles juste derrière s'accroche.
Ouf ! Fred décide de marcher pour terminer cette montée, je préfère !
Cela passe bien, heureusement que j'avais bien révisé mes "montées raides", avec appuis des mains sur les cuisses lors du trail des sangliers ou de la transjutrail !
Gilles qui a commencé à marcher juste avant nous, est à quelque secondes.


J-C et Patricia sont juste quelques minutes derrière nous.
J-C en profite pour valider son option "reportage vidéo". Il sprinte pour mieux filmer Pat, il interview certains coureurs, plutôt des coureuses d'ailleurs, il fait même de la pub pour le site des courstoutdoubs.










KM6 : Après avoir relancé la machine sur un faux plat d'1 ou 2 km nous atteignons le ravito.
Fred donne toujours le tempo.  Je prend rapidement un gobelet d'eau et c'est reparti.
Gilles choisit l'option "je ne prends pas de ravito pour refaire mon retard"
Celle la, je ne la maitrise pas encore, je prendrai peut être cette option l'année prochaine.

Juste après, deuxième grosse montée !
Là nous courons sur quelque mètres puis  passage en mode marche.
C'est raide, il faut choisir ses points d'appui.
L'expérience des autres trails est bien utile, puis nous avons un bon prof.
Fred ne faiblit pas, il maintient la cadence.

Au sommet de la bosse, nous enchainons sur du faux plat montant.
La relance est difficile, Fred prend quelque mètres d'avance.
Heureusement que notre prof connait bien le parcours car nous voyons, à cet instant, un groupe de 5-6 coureurs redescendre d'un chemin mal balisé. Ils sont un peu énervés d'avoir fait quelques dizaines de mètres en trop.

du 7 au 9ème km :

Cela devient très dur !
Fred accélère encore, je n'ai pas l'habitude de ces allures en trail, alors je me rappelle de mes fractionnés longs de  la semaine dernière. Mes 4X2000 et 2X3000 produisent leur effet, cela me permet de m'accrocher en espérant que la descente arrive vite.
Gilles, qui n'a pas bien travaillé ses fractionnés souffre un peu plus et perd une centaine de mètres.



Enfin la descente :

Nous passons devant la madone, la descente est proche.
fred ralentit un peu, je reviens à sa hauteur : super j'ai tenu !
Je sais que la descente devrait m'être favorable, j'ai bien travaillé cette discipline  cette année.
Les séances de ski et les descentes sur les sentiers du mont d'or m'ont donné de l'assurance, je me lache !!

C'est bien raide et un peu glissant, mais je creuse vite l'écart.
Quel plaisir de sauter, déraper en doublant quelques personnes !
A la fin de cette descente trop courte, je me retourne et vois Fred une centaine de mètres plus loin. Je profite de ce petit avantage pour accélérer encore.
Allez plus qu'une dizaine de minutes !

J-C, quand à lui profite de la descente pour tenter de filmer une belle glissade de Patricia, mais celle ci est prudente. Ce qui ne sera pas le cas de tout le monde ( voir le film dans le prochain article). Patricia devra toutefois réviser et travailler davantage cette discipline car elle a perdu quelques places à cet endroit.



La descente est maintenant nettement mois raide, l'écart se stabilise.
Nous venons de rejoindre les coureurs partis sur le 8km, la différence d'allure est assez importante, il faut zigzaguer  un peu.

KM 12 :

Une dernière partie plate ; c'est de plus en plus dur !
Je tente de m'accrocher à deux coureurs qui viennent de me doubler.
Mais elle est où cette arrivée ?

Je regrette alors les semaines de relachement début octobre.
Je sens que je faiblis vraiment, je n'ose pas me retourner.
Ouf ! j'aperçois les maisons , plus que quelques dizaines de mètres.

Je jette mes dernières forces , j'aperçois mes parents avec Jules et Tristan.
Je sprinte, dernier virage à droite, un petit tour dans l'herbe et c'est l'arrivée.


Arrivée:

Même pas le temps de retirer mon dossard, je vois Fred en terminer aussi.
Il était queques secondes derrière moi. J'ai bien fait de ne pas me retourner.

Puis c'est au tour de Gilles d'en finir.

Je rejoins nos supporters et attend J-C et Patricia. L'attente est  courte, ils sont déjà là.
J-C devant, caméra au poing, il s'arrête et attend le passage, quelques secondes après, de Patricia, pour terminer son reportage.














Nous refaisons la course en buvant un thé, mais la température est fraiche.
Encore merci à Fred qui m'a vraiment aidé à tenir le  rythme et qui a eu la politesse de me laisser gagner sur ses terres. Vivement la prochaine !










Nous terminerons la journée devant une bonne tartiflette au munster chez Gilles.
Merci Sylvie !



Résultats officiels avec 219 arrivants

Olivier       29ème en 1H 07 min et 20 sec
Fred          31ème  en 1H 07 min et 29 sec
Gilles         38ème en 1H08 min et 00 sec
Patricia    142ème en 1H 21 min et 51 sec (7è sénior femme)
J-C            145éme en 1H22 min et 58 sec ( et oui !  il filmait)

Le trophée trail des CTD restera sur ma cheminée cet hiver.

Repost 0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 23:15


Grace à la fabuleuse réactivité de J-C et au professionalisme de Stéphane, voici le résumé de la course de ce dimanche à Chevigny.

Après avoir récupéré mon dossard et un beau maillot d'hiver manche longue, je m'échauffe un peu en recherchant désespérément un maillot orange, en vain... Le départ prévu à 11h est  annoncé à 11h15 et, est finalement donné à 11h07.Ce n'est qu'après le début de la course que j'ai le plaisir de retrouver JC  en tant que supporter, j'avoue que cela m'a aidé, car JC n'est pas n'importe quel supporter, muni de sa caméra  et avec son vélo il s'est déplacé tout le long du parcours.
La course s'est bien déroulée dans les 6 premiers kilomètres à l'allure de 3'45, après ce fut un petit peu plus difficile (comme souvent, mais ça finira bien par passer) et j'ai terminé les 4 derniers kilomètres à l'allure de 4'00. Au bilan 38'31pour ce 10 km, je termine à la 36ième position sur à peu près 500 participants.
C'est moins bien qu'il y a 2 semaines à Charmes avec un profil totalement différent mais c'est 22 s de mieux que l'an passé sur le même parcours.
Merci à JC pour ses encouragements.

@ + Stéphane


                     Le film

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 22:54

Ce dimanche  4 courstout doubs se présentaient à Lausanne.

Patricia sera accompagné d'Olivier son chevalier servant du jour et s'attaquera à son 1er marathon.












Anthony et Marilyn reprennent la course par le 10 km

10H14 Le départ est donné













Patricia s'élance, l'objectif étant de tenir le rythme de 6 minutes au km soit 4H12
Les premiers kms défilent :   Patricia se sent bien malgré un tempo plus rapide que prévu ( 5 min 50)















Le 10ème km est passé en 58 min. Patricia est toujours très à l'aise, elle doit se freiner pour maintenir un rythme raisonable. Pour moi, malgré une sensation  de jambes un peu raides  tout va bien.
Je me permets queques accélérations pour trouver un endroit où filmer la vedette du jour












Nous maintenons l'allure  et parvenons à la mi course, soit  21,1 km  en 2 H02 min 12 sec

Patricia est en forme, les sensations sont bonnes.
Elle accélère encore, les kms se font maintenant en 5 min 35 - 5 min 40













Alors que les autres concurrents faiblissent ou commencent à  marcher, Patricia effectue une remontée fantastique.
Nous doublons des dizaines de participants.

Le fameux mur du 30ème approche, mes jambes se font un peu plus raides, vais je pouvoir suivre Patricia.
Mes accélérations pour filmer se font de plus en plus rares.
Nous dépassons encore beaucoup de personnes  dont Claudius ( inscrit sur notre forum)



Patricia passe le 30ème km sans encombre, le sérieux à l'entrainement paie.
Personne ne nous a doublé depuis le semi et nous continuons à laisser sur place plusieurs concurrents.



Au 37 ème la fatigue commence à se faire sentir, Patricia peine maintenant à tenir l'allure.
De mon côté, les crampes se font de plus en plus proches.

La fin s'annonce difficile. D'ailleurs de nombreux coureurs s'étirent sur le bas côté, les abandons se succèdent.



Mais Patricia s'accroche, malgré les faux plats montants et les grandes lignes droites un peu démoralisantes, les 5 derniers kms se passeront tout de même en 5 min 40 au km
Patricia termine le deuxième semi plus rapidement que le premier en 2 H 01 min 29 sec
Soit le marathon en 4 H 03 min et 41 sec



De mon côté, mes cuisses ont résisté ( de justesse) aux crampes ( merci le savon de Marseille) et je termine  avec Patricia.

Résultat officiel

Patricia 100ème femme sur  203 arrivantes
Olivier 750 ème homme sur 1070 arrivants

Pour le 10 km :

Anthony a retrouvé sa forme du printemps en réalisant un beau chrono.
Malgré une ampoule gênante sous le pied à partir du 7ème km, il a réussi à tenir l'allure qu'il s'était fixée. Anthony is back !!

Marilyn partait dans l'inconnu. C'était sa première course depuis 1 an. Malgré l'appréhension, elle a prouvé que sa motivation était bien présente. Le passage du 7ème km fut délicat mais  son objectif de temps estimé à une heure est atteint . Avec une telle motivation cela ne pouvait que bien se passer. 

Résultat officiel 


Anthony   166ème  homme sur 1844 arrivants 42 min 12
Marilyn    834 ème femmes sur  1376 arrivantes en 1H OOmin 08 sec

Repost 0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 14:45

voici tout chaud sorti du four, le résumé du 10 km de saint dié des vosges par Eric.



Le départ avait lieu à 10 h00.

Une bonne petite assemblée réunie sur la ligne de départ, 185 coureurs ont fait le déplacement, c'est plus que l'an dernier, où il n'y avait eu que 120 coureurs.

La température est fraîche, environ 5°, il ne pleut pas, je décide d'enfiler collant, maillot de corps manche longue, le maillot des courstoutdoubs, les gants et la casquette orange. Avec un petit échauffement de 10-15 minutes, le froid est vite oublié.

Comme annoncé par les organisateurs, le parcours est en effet plat,  Je doutais du plat à saint dié, mais non, c'est tout plat ! Le parcours, c'est 2 km depuis le stade, puis 3 boucles de 2 km en ville, puis le retour au stade sur 2 km, et pas de montée à l'horizon, bien bien !!

La motivation et les conditions topographiques sont là, reste à faire le chrono. Le El Madi local est là (bouchaib lahralmi). Je ne le battrai pas encore aujourd'hui, mais bon ... objectif battre mon record, ce sera bien.

C'est parti, je sens que je pars vite, mais il faut bien pour se mettre dans le rythme et gratter quelques secondes tant qu'on est frais. Après un bon km, je décide de m'accrocher à un petit groupe de 5-6 coureurs qui suivent la première femme. Le rythme est assez élevé, je ne regarde pas trop les temps au km, j'essaie de m'accrocher sans trop donner quand meme.

Je crains de n'être parti trop vite après 2-3 km. Finalement, après 5 km, les jambes et le cardio répondent toujours, je ne me suis pas mis dans le rouge, le moral est bon. D'autant que je vois au garmin la moyenne de 15,7 km/h depuis le départ. C'est le bon jour !! Je décide d'accélérer un peu, car je sens que j'en ai encore sous la semelle, je laisse derrière moi le petit groupe.

Au km 7, la première femme et un gars du groupe posent une accélération et me redoublent, je décide de me pas prendre le pas mais de m'accrocher. Je reviens petit à petit sur eux au km 8 mais y laisse quelques forces, le 9e km est plus difficile.

Plus qu'un km, je regarde le chrono et vois que je vais battre mon record, je décide d'accélérer et tout donner jusqu'au bout. Je relâche les 2 autres coureurs du groupe et finis après 3/4 de tour du stade (m'a paru interminable ce tour de stade) en 38'45" he he he.

Grande joie à l'arrivée bien sûr !!!

Voici les stats de la course données par le garmin :
- 10,180 km
- 38'45"
- moyenne 15,8 km/h
- temps de passage : 3'36/3'50/3'52/3'53/3'56/3'46/3'45'/3'48/3'55/3'46 et 38' pour finir.
- pas mis le cardio, seul petit regret, cela aurait été intéressant pour moi, mais j'aime pas le mettre en course.

Bilan : course idéale pour bons chronos car "ultra plat", quelques virages à90° à gérer. faut pas venir pour le paysage ni pour visiter la ville ! ravitaillement d'après course assez modique (mais sur 10 km il n'en faut pas plus). Je pense que le semi de dimanche dernier a été bénéfique, et cette température est bonne pour les bons temps, moins chaud qu'au BP.

J'espère pouvoir tenir la dragée haute à stephane à vittel dans 1 mois, il faudra faire au moins cela.

Repost 0

les prochains exploits

 

             Trail de la nuit d'or 

            Villars Fontaine ( 21) 

 

   Samedi 24 novembre

Départ à 17h30

 

Sont inscrits ou presque :

 

        Jean Louis, Fred, Dorothée,

JC, Olivier, Gilles 

 

 

  Voir le site 

 

   

à suivre

 

 

 

 

 

 

Catégories D'article

accueil

Le forum des cours tout doubs

Pour suivre les
dernières discussions
  des cours tout doubs.

cliquez sur l'image 


 

Trophée Trail

P1060012Le détenteur actuel est

Gilles

 

vainqueur Trail 2011

Gilles