Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Sponsors officiels

logo2 twinner  logo meta aventure (1) Logo-Quadri Coureurs 

 

 

logo campènes

L'équipe des CTD

photo-groupe-retouchee-copie-1.jpg

- les membres

- les records

- le staff technique

Archives D'articles

Le sponsor du mois

28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 11:10
Le compteur des courses 2013 des ctd s'est ouvert samedi dernier lors de l'x treme trail blanc de Mouthe.
Malgré les désistements de dernières minutes pour cause de préparation transju, pour manque d'entrainement ou pour profiter des derniers moments de vacances aux sports d'hiver ( j'ai les noms), je me retrouvai le seul ctd engagé sur ces 13 kms dans la neige.
 IMAG_night-running.jpg
Poussé par la motivation de l'équipe st jo multisport et son leader denis, venue en nombre sur cette épreuve, je ne resistai pas à l'envie de gambader dans la poudreuse en leur compagnie, à seulement quelques minutes de la maison.
 
Vers 16h30, nous rejoignons donc presque 400 allumés ( et pas uniquement à cause des frontales), prêts à affronter un temps froid et pluvieux dans une quarantaine de cm de neige.
Après 2 petits kms d'échauffement avec un départ fictif nous faisant traverser le village, tout le peloton rejoint  les pistes d'alpin pour le départ réel de la course. 
Les premiers kms sont en montée, on atteint progressivement le sommet. La neige n'est pas trop molle ni glissante et mes chaussures de trail adhèrent pas si mal.
 
Je gère cette première moitié de course en grignottant quelques places sans trop puiser dans les réserves. Tout va bien quand nous redescendons à la hauteur du village pour entamer la seconde partie.
 
Cette fois, moins de dénivelé, mais il faut alors allonger la foulée sur un terrain éprouvant pour l'équilibre et la puissance. J'arrive à relancer sur la partie plane mais les bosses suivantes commencent à faire mal.
 
Au 9ème km , les premiers signes de fatigue arrivent.
 
Nous sommes alors dans les collines en pleine forêt, avec la frontale dans le silence de la nuit et de la neige, l'ambiance est magique.
 
Dommage que les jambes, le souffle et la tête ne suivent pas. Je laisse partir mon petit groupe.
 
Ils seront une bonne dizaine à profiter de mon ralentissement pour me doubler dans les 2 derniers km L'arrivée en slalom autour des feux redonne le moral.
 
Je conseille donc cette belle course originale. Le tracé est un peu exigeant mais les passages ludiques et les magnifiques paysages de forêt enneigée valent le détour.
 
Mon bilan perso est mitigé car je termine à 9 minutes du premier (c'est encourageant) mais perd encore trop de places, de temps et de plaisir sur la fin.

Résultat officiel sur le 13 km avec 193 arrivants

1er Arnaud jaillard en 1h 06 et 16 sec
Denis royet ( st jo multisport)  1er V1 en 1h 07 et 56 sec
 Olivier    54ème en 1h 15 min et 16 sec

Repost 0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 23:41
 
La saison 2012 touche à sa fin.
Pour les CourstoutDoubs, la dernière occasion pour se retrouver en nombre avait lieu ce samedi à Villars Fontaine (21) pour la 2ème édition du trail de la nuit d'or.
 P1020074
Des objectifs différents pour les coureurs, mais un grand plaisir de se retrouver et partager une belle petite course.
Certains étaient venus pour la revanche de la madone ( Gilles, Stéphane, JC et Fred), d'autres pour profiter d'une course originale et se tester sur 16km. Et enfin,  les derniers pour reprendre la course après une blessure de 4 semaines pour Olivier et de plus de 3 mois pour Patricia.
  
Tout le monde fut unanime. La course de nuit à un côté magique :  le ballet des frontales sur les sentiers et la lumière enivrante dans la forêt sombre sont un vrai régal.
L'ambiance fut parfaite, l'organisation au top , le parcours varié et agréable et le vin chaud excellent.
Un vrai bon rendez vous de fin de saison, la preuve, nous étions plus de 400 au départ.
 P1020089
Cette fois ci pas de récit de course, mais les impressions de chacun sur sa performance
 
48ème Gilles 1'17''08 11èmeV1
 
 Perturbé par sa 2ème place à la Madone, il était vraiment impatient de prendre sa revanche sur Stéphane.
 
Ma stratégie était simple,suite à la course de la Madone,et des enseignements que j'en avais tirés:
il fallait partir très vite dans le petit raidillon,maintenir,dans la descente ,un rythme conséquent,et surtout grimper les quelques pentes ,suffisamment sérieusement,afin de ne pas sentir Stéphane revenir dans les derniers mètres..comme à Velars.
Ce fut une stratégie payante,avec quand même,à l'arrivée cet effroi de voir encore Stéphane,à quelques secondes,de savoir qu'il était tout de suite derrière ,tapi dans le noir décor de la Nuit d'Or...une angoise a postérioriqui fut ,aussi,un moteur,une motivation!
 
 51ème Stéphane 1'17''20 29ème SEM
photo5
J'avais dans l'idée de suivre Gilles le plus longtemps possible sachant qu'il aurait pour cette course soif de revanche.
J'ai donc tenté de garder Gilles à porter de vue dés le départ. Tout s'est bien déroulé jusqu'au sommet de la dernière montée. 50m me séparait de Gilles.
Bien que le terrain m'était favorable jusqu'à l'arrivée, puisqu'assez roulant, je n'ai pas réussi à reprendre mon souffle pour combler ces 50m, Gilles était cette fois-ci trop fort, mais ce n'est que partie remise...
a1020107
 
61ème JC 1'19''07
course Nuits St Georges 037
Jc avait envisagé un départ prudent dû au manque d'entrainement de la semaine précédente, mais les sensations au départ sont bonnes.
 Il accélère alors et part à la poursuite de Gilles et Stéphane. Tout se passa bien jusqu'au 10ème km mais la fin fut plus difficile.
 Il finit tout de même moins de 3 minutes derrière et prend sa revanche sur Fred.photo1-copie-1
 
66ème Fred 1'19 32 18ème V1
.
photo1
Fred est en forme en cette fin d'année.  Il n'ose pas suivre le trio de tête au départ mais quand Olivier le double dans une descente, il se doit de réagir. Au 5ème km , il profite d'un faux plat montant pour poser une grosse accélération et ainsi  lacher Olivier et le petit groupe qui l'accompagnait.
Et cela fonctionne, même s'il paie un peu  sa subite accélération dans la côte suivante. Il retrouve vite son second souffle et termine fort à quelques secondes seulement de JC.P1020118
 
108ème Olivier 1'23''58 32ème V1
photo-copie-1
Après 4 semaines de quasi repos à cause d'un genou mal remis du trail du Lison, c'était l'occasion de le tester en course. De ce côté là, tout va bien, aucune douleur.
 Par contre, côté souffle, ce fut plus difficile. Je n'ai pas réussi à tenir le rythme de Fred et j'ai trouvé les 5 derniers km beaucoup trop longs, . De plus une torsion de la cheville à 2.5 km de l'arrivée m'a empêché de profiter de la fin en faux plat descendant, une trentaine de coureurs en profiteront pour me doubler.  P1020119
 
  
 
304ème Jean-Louis 1'42''19 78èmeV1
a1020120j'ai adoré cette course, même si les difficultés étaient réelles. Pas de douleur, mais des crampes au 14ème que j'ai géré tant bien que mal pendant 1,5 km. Puis les sensations sont revenues, il est vrai qu'à ce moment-là le profil était plus facile et l'approche de l'arrivée me donnait des ailes (j'ai terminé en sprint).
 
306ème Dorothée 1'42''43 17 SEF
photo2Dorothée enchaine les courses avec les CTD et elle n'en finit plus de progresser. Les 16 kms de ce trail ne lui ont pas fait peur. Elle a bien géré la course en gardant assez de force sur la fin pour quasiment ( 30 secondes) revenir sur Jean Louis. Une belle course !!
course Nuits St Georges 026
 

336ème Patricia 1'48''04 16V1
photo3Patricia ne devait plus courir cette année pour préserver son tendon d'achille, mais la convalescence s'est bien passée et l'appel du dossard fut trop fort. Elle voulait voir si son tendon résistait à 16 kms de trail, hé bien oui !!!
Les mois d'inactivité ont toutefois laissé des traces et le cardio n'est pas encore au rendez vous. Peu importe, elle retrouve le plaisir de courir et c'est bien cela le principal, le reste
reviendra vite
course Nuits St Georges 044
 
 
Après le vin chaud et la soupe offerts par la course, nous avons conclu la soirée par un repas festif entre courstoutdoubs. 
course Nuits St Georges 046 Et encore merci aux supporters et photographes
sans qui la course ne serait pas la mêmecourse Nuits St Georges 030
Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 21:32
 
Pas d'attente pour le résumé du week end cette fois ci. On a même 2 résumés pour le prix d'un.
JC n'ayant pas réussi à gagner la course, il a voulu mettre un point d'honneur à être le premier pour le récit, mais c'était sans compter la folle journée de Stéphane : course le matin à Velars, encouragement vers Eric à Vittel l'après midi et retour en haute marne pour rédiger le résumé de la course. Bravo ! une fin de vacances supersonique !!!
 
On commence donc par Stéphane:
Le départ prévu à 10h30 m’a permis de ne pas me lever trop, et c’est à 9h15 que j’arrive Chez Dorothée et JC. Un petit café et les hommes se dirigent vers le retrait des dossards (Je crois que Dorothée en a profité pour se recoucher …)
 
Malgré quelques gouttes les conditions météo sont bonnes pour la course, 7°C. Le départ est donné comme prévu à 10h30. Un premier km en 4’00 sur la route qui monte légèrement, Gilles et JC sont juste à côté de moi. Puis nous prenons un très agréable petit sentier pendant 3km, les coureurs sont les uns derrière les autres. L’allure oscille entre 4’40 et 5’00. Voyant Gilles s’éloigner un peu, je double JC. Mon objectif est de garder Gilles en vue le plus longtemps possible.
 
Les choses sérieuses commencent avec la première ascension, la plus longue. J’arrive à courir presque tout le temps, 6’22 de moyenne. Un km de faux plat descendant en 4’25 puis c’est la seconde montée, plus courte mais plus raide, ou alors c’est la fatigue qui commence à se faire sentir. J’appréhende le retour de JC alors je calque mon ascension sur celle de Gilles, je cours quand il court et je marche quand il marche et j’arrive à limiter les dégâts.
 
Après c’est un long faux plat montant où Gilles arrive à relancer dès le début, moi il me faudra 1 km avant de pouvoir relancer. J’arrive tout de même à faire la jonction avant d’attaquer la première descente bien humide, non sans y laisser quelques forces. Je pense que le plus dur est fait mais Gilles va maintenir un rythme soutenu, très soutenu même, jusqu’à la fin. Je me bats pour ne pas être décroché et les km défilent, 4’08, 4’17, 3’46,
 
Puis 3’29 dans le dernier km qui s’effectue en descente et sur la route, ce qui me permet de prendre quelques longueurs d’avance sur Gilles avant de franchir l’arrivée (entre 1h05’ et 1h06’).
Fred termine peu de temps après nous, suivi de JC, Jean-Louis et Dorothée. Je termine la matinée Chez Dorothée et JC, accompagné de Jean-Louis autour d’un apéritif bien garni.
 
C’est après l’apéritif que je reprends la route pour aller encourager Éric sur le 10 km exigeant de Vittel, mais ça c’est une autre histoire…
 
Merci à Dorothée et JC pour l’accueil chaleureux du matin et l’apéritif d’après course.
 
Désolé Gilles mais je sais que tu prendras ta revanche dans 15 jours et merci car sans toi je ne me serai pas autant battu.
 
Et on finit par JC  :
 
6 cours-tout-doubs au départ du trail de la madone 14 km.
Stéphane, Gilles, Dorothée, Fred, Jean-Louis et moi nous retrouvons sur la ligne de départ par un temps frais et sans pluie. Avec la pluie discontinue tombée la veille, le terrain s’annonce gras.
 
Dès le départ, je décide de partir assez vite pour ne pas arriver englué au milieu du peloton dans le single en forêt qui se présente après seulement 500m de course. Gilles m’accompagne et Stéphane est juste derrière.
Au bout de 3 km, je commence à me demander si je ne suis pas parti trop vite (depuis mes dernières courses, c’est malheureusement devenu une vieille rengaine) et je ralentis, laissant ainsi Gilles prendre quelques enjambées d’avance et Stéphane me dépasser pour attraper sa roue, ce qui, en trail, est toujours une bonne idée, enfin si on a les jambes et la caisse pour le faire…
 
km 4 : Dur de courir dans la première montée. J’ai bien essayé dans les premiers mètres mais j’ai finalement lâchement renoncé pour passer en mode marche. J’ai bien dans l’idée de revenir sur Gilles et Stéphane sur le faux-plat de la route forestière… mais non ! Impossible de relancer, je dois me contenter d’un petit rythme.
 
km 7 : Je perds encore quelques places dans la deuxième montée. Ensuite, quand le terrain redevient plat, je n’arrive toujours pas accélérer. Mon mental et ma motivation s’étiolent. C’est à ce moment que Fred me dépasse. Je suis incapable de le suivre.
 
km 10 : Arrivé à la chapelle Notre Dame d’Etang, je retrouve un peu d’énergie pour dérouler dans la descente qui suit. Je pourrai gratter une ou deux places mais c’est hélas ! un peu tard.
 
C’est avec un peu de déception que je termine la course en 1h09, plus de 3 minutes derrière Stéphane qui a grillé la politesse à Gilles dans les 200 derniers mètres et Fred qui complète le podium des CTD. Jean-Louis finit en 1h27, quelques minutes devant Dorothée (1h33)
classement sur 262 arrivants:
 
1er Thomas Paris Binet 56'56
2ème Romain Lelièvre 57'23
3ème Stéphane Bernardot 59'33
…….
34ème Charline Touvrey : 1h04'57
……..
40ème Stéphane: 1h05’52
 
42ème Gilles: 1h06’03
 
59ème Fred: 1h08’10
 
68ème JC : 1h09’12
 
215ème Jean-Louis: 1h27’31
 
238ème Dorothée: 1h34’14

 
Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 22:01

 

Après le récit du semi de Lausanne par Anthony, voici le compte rendu en photo de la course de Marilyn sur cette même distance.

 

Pour la 3ème année consécutive Marilyn se présentait au départ de cette belle course suisse et ses 21 km le long des rives du lac Léman.

 2919995 p

2899509 p

2904747 p

Marilyn termine finalement en 2 h 15 min et 35 sec à 2 minutes de son record.

Pas mal, avec une préparation un peu perturbée !

 

Elle se classe 1065ème femme sur 1306 arrivantes

 2925513 p

En bonus le lien de sa vidéo d'arrivée !!

  http://www.migros.ch/generation-m/de/gesundheit/finisher-clip/lausanne-marathon-2012.html#fc_2010_7236

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 14:55

 

Malgré le retour prononcé de l'hiver dans le haut Doubs, Les CTd ne rentrent pas dans leur tanière pour hiberner. Au contraire, certains en profite pour tenter de battre leur record sur semi-marathon. C'était le cas, ce dimanche pour Anthony et Marilyn sur les routes helvètes.

Voici le résumé d'Anthony :

 

 Avec mes 1h33 de l’an passé, je voulais faire cette année aussi bien et si possible me rapprocher des 1h30.

Ma préparation s’est bien passée avec beaucoup de courses en Septembre et quelques séances de fractionnés en Octobre.

Un dernier chrono à l’entrainement du jeudi sur 5km me fait penser que je devrais être dans mes temps de l’an dernier.

 

Par contre, c’est plutôt la météo qui n’est pas fameuse pour ce dimanche.

Nous avons droit à une température de 2.5°C et du vent qui est tantôt dans le dos et tantôt de face, mais finalement, nous ne serons pas trop gênés.

 

30 minutes avant mon départ, je me décide à sortir du gymnase, histoire de bien m’échauffer et aussi de ne pas me refroidir avant le départ.

En partant dans le 1er bloc, je suis avec le meneur d’allure des 1h30 mais, je ne sais pas si il faut que je le suive ou pas. Nous aviserons suivant les sensations.

 

Après un 1er km prudent en 4min20, je me sens bien dans le rythme. Je me dis aussi qu’avec ce vent, vaut peut etre mieux être dans un groupe qu’isolé alors je fais l’effort pour rejoindre le meneur d’allure qui est une centaine de mètre devant moi. Le jonction est faite vers le 3ème km.

Ca m’aura même valu de faire un km en 3min53s, chose qui ne m’était jamais arrivé en course !2906933 p

Je reste bien au chaud dans le groupe des 1h30 et pense bien à m’hydrater toutes les 10 minutes. Forcément, le rythme est soutenu, nous courons à 4min10 environ au km. Je resterai avec ce groupe jusqu’au 6-7ème km.

 

Profitant de l’arrêt du meneur au ravitaillement, je continue sur le même rythme ce qui me permettra d’arriver au 10km en 41min40 soit mon record, chose assez rare pour être signalé ! me voilà vraiment sur de bonnes bases, à moi de maintenir cette vitesse pour boucler en 1h30. J’ai bon espoir car je ne me sens pas en surrégime.

 

Je vais trouver les 12-13ème km assez long, regardant à plusieurs reprises ma montre mais l’arrivée de l’heure de course et le passage dans quelques villages me font passer le temps un peu plus vite. A partir de ce moment, je décide de ne plus regarder mon temps, je verrai bien en franchissant la ligne.

J’en profite aussi pour m’alimenter un peu mais la digestion sera longue, elle se fera sur au moins 500m. 2899343 p-copie-1

La course continue et au 17ème kilomètre.. je coince un peu par contre, je passe au-dessus des 4min20 au km. J’essaie de m’accrocher pendant ce moment un peu plus dur. Cela durera 2km.

Un coureur revient à ma hauteur et me permet de me relancer pour la fin. Je reprends un rythme de 4.05 sur les derniers kilomètres ce qui me permettra de parcourir ce semi en 1h28min45s

Anthony : 1h28min et 45 sec ( 178ème homme sur 2700 hommes arrivants).

Un temps incroyable pour moi ! Moi qui voulait m’approcher des 1h30, c’est au-delà de mes espérances.

Yes, I can !!!

 

Et en bonus la vidéo d'arrivée !

http://www.migros.ch/generation-m/de/gesundheit/finisher-clip/lausanne-marathon-2012.html#fc_2010_2391

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 09:53

En ce moment, les résumés arrivent tardivement, mais les CTD restent motivés et ils finissent toujours par les rédiger.

Cette fois, c'est Stéphane qui nous raconte son trail du 30 septembre dernier 

(les photos sont de 2011)

 

Dans l’euphorie de ma prestation satisfaisante à la course nature de Bourmont, voilà que je m’inscris au trail des Leuques mais cette fois-ci sur la distance intermédiaire de 24,8 km et ses 1000m de dénivelé.

 Souvenez-vous, les 50 km et les 2500m de dénivelé de l’an passé m’avaient bien mis à mal puisque j’avais bouclé le parcours en plus de 6h30…

avant

Me voilà donc au départ de la 5èmeédition du Trail des Leuques. La température est idéale pour courir, mais l’essentiel de la course va se faire dans le brouillard, seule l’arrivée sera ensoleillée.

Le début de la course se passe relativement bien, je pars raisonnablement car je sais que le parcours est très cassant. Il y a des parcours qu’on n’oublie pas.

 Comme très souvent, le groupe avec lequel je me retrouve prend ses distances dans les ascensions mais je reviens dans les descentes et sur les parties roulantes. Cela va durer jusqu’au 17èmekm, ou je craque un peu.

 

Après avoir trop souvent forcé dans ces parties roulantes je laisse le groupe partir irrémédiablement. J’ai vraiment du mal à terminer surtout lorsque ça monte et ça monte souvent en trail. Je passe la dernière et rude ascension tant bien que mal, et rejoins l’arrivée tout de même satisfait d’avoir tenu une moyenne de 10 km/h.

course 3

 

Après cette course, je ne sais pas encore pourquoi mais j’ai fait une chose insensée, je me suis inscrit au Marathon du mont Blanc, pourtant le nom laisse penser que ça va monter monter monter………

Résultats sur 185 arrivants :

1er M           1:53:31        SAPY Julien

2ème M                  2:07:18       TOUSCH Damien

3ème M                  2:08:15       AIT HAMMOU TALEB Samir

…………..

26ème M       2:28:07       REITZIG     Stéphane

………..

1ère F           2:44:11        GEORGES Fabienne

2ème F                   2:50:06       LEPORE       Antoinette

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 23:42

 

Une course datant du 23 septembre, mais parfois les résumés de nos participants sont un peu plus long à venir.

Celui ci est arrivé par pigeon voyageur cette semaine depuis Lantenay.

 

Voici donc le résumé de l'Alésiatrail par notre roi du trail  : Gilles.

 

120 coureurs au départ du 2ème Alésiatrail de 46km

La météo sera clémente du départ à l'arrivée.

course-2012 7347

Les 1ers km se font en direction de Flavigny, que nous traverserons quasi désertée de tout touristes et d'habitant : sensation particulière.

 

Je suis parti sur un rythme soutenu, tout ira très bien jusqu'au 30ème;

 

1ere série de 4 crampes comme je n'en avais plus depuis des lustres.

Les 16 derniers km se feront en 2h35,du jamais vu;

 

Bref je finis quand même dans le 1er tiers: 40/120 en 5h35.

 

2 jours de crève avec actifed avant la course à éviter si on peut, sinon crampes assurées, voilà le dicton du jour.

 

J'ai dû mal d'annuler une course quand je suis mal quelques jours avant, chacun ses faiblesses.

 course-2012 7364

1erEmmanuel David un habitué:3'33

2ème Régis Rémond itou 3'44

 

1ère femme:Amandine Roux:5'11

2ème Gwenaëlle Couenon 5'13

 

 

Repost 0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:42

 

En attendant les retardataires des km du mois , je vous livre le résumé du trail des sangliers du  22 septembre dernier par Anthony.

Mieux vaut tard que jamais ! Encore merci pour ce temps passé à l'écriture du récit.

 

Dimanche 23 Septembre, 3ème course en 3 semaines pour Marilyn et moi, une nouveauté pour nous.

 

Nous participons à notre 2ème trail des marcassins. Une lecture la veille au soir de notre résumé de l’an dernier nous permet de nous rafraîchir la mémoire sur ce qui nous attend et ce que je retiens, c’est que les 3-4 derniers km de ce trail sont longs, très longs..nous verrons bien.

 

 
Arrivés au départ, le speaker nous met en garde sur les conditions de course car suite aux grosses pluies de la veille, le terrain sera glissant et dangereux.

 

Nous voilà prévenu et dans l’ambiance.

 

Le départ est donné sous un beau soleil et c’est sur un rythme plus élevé que l’an dernier que je parcours les 2ers km dans Pontarlier.

 

Le montée du larmont arrive et c’est en file indienne que nous traversons les patûres et les 1ères glissades apparaissent. Ce que j’aime bien dans cette montée , c’est la dernière partie, une pente douce et sur chemin blanc qui me permet rester régulier au niveau vitesse.

PDSC 0140

Arrivé au sommet, la descente dans les champs est rapide et un passage en sous bois me rappelle qu’il a beaucoup plu la veille. Pas de chute mais un bon passage boueux..Je me dis que j’ai juste eu de la chance de ne pas avoir laissé ma chaussure dans la boue.

 

Au 8ème km, je dois être dans les 100ers mais je sens déjà la fatigue et chose inhabituelle pour moi, je fais une petite pause au ravitaillement. Ca me permet de profiter de la superbe vue sur le chateau de joux.

 PDSC 4861

Je repars et je sens que je n’ai pas trop de jus. Je veille juste à ne pas me faire rattraper. Personne est devant et chose aussi inhabituelle, je dois faire attention au balisage et bien cela demande aussi de la concentration.

 PDSC 4391

Suite à une pause pipi, je me fais rattraper et je cours de nouveau en groupe. Je m’accroche à ce groupe mais une petite chute me fait perdre quelques mètres et je pense à la montée des pylônes et aux derniers kilomètres. Et la surprise pour moi, aux 12ème km environ, une nouvelle montée apparait devant moi, je l’avais oublié. Elle se fera à la marche.

 

Je n’ai pas trop regardé le temps et c’est seulement après la montée des pylônes que je jette un coup d’oeil au chrono. 1h25 et il me reste 4km.

 

Je me fixe donc comme objectif de faire les 4 derniers km en 20 minutes et j’égalerai donc mon temps de l’an dernier.Finalement, j’ai assez de ressources pour relancer quand il faut et à quelques secondes près, je finirais avec le même temps.

 

Avec le recul, je me dis que vu la météo, mon arrêt au ravitaillement, ma pause pipi et mon état de fraicheur à l’arrivée que je suis en meilleure forme que l’an dernier. Je garde bon espoir d’améliorer mes 1h33 de Lausanne sur le semi.

 

PDSC 4661

 

Marilyn, quant à elle, aura de bonnes sensations tout au long de sa course et finira aussi dans le même temps que l’an dernier

 

 

Résultats officiels :
Anthony : 113ème au scratch en 1h45min59s
Marilyn : 462ème au scratch en 2h33min40s sur 488

 

 

Repost 0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 16:31
 
 
Alors que la plupart des CTD vendangeaient à Salins pour travailler le fractionné en côte avec hotte sur le dos ou les flexions prolongées avec travail des quadriceps, d'autres enfourchaient leur vélo pour un nouveau duathlon.
 
JL m'a donc envoyé son résumé en 2 lignes ( bon on l'excuse c'est son premier), mais agrémenté de photo ( un bon point). 
 
Fred, fort de sa belle performace au duathlon des sables remettait son titre en jeu face à JL et Christine ou encore Mélanie et son équipe.
 Il en profitait aussi pour ressortir son cuissard et son maillot fétiche ( toutes les course depuis 15 ans, et ça se voit !!!) oubliant ainsi sa tenue Courstoutdoubs.
 Les membres de la commission de discipline apprécieront !!!
 
Au programme du jour : 4.4 km de course, 21 km de VTT et 2.2 km de course pour finir.
 
Sensiblement le même programme que le duathlon des sables du début du mois.
Fred signera de fait une performance quasi identique que trois semaines auparavant avec une belle 60ème place en 1h24' et 25 sec
 P1010625
Mélanie ( en course) et sa coéquière Maëlle( VTT) terminent 103éme en 1h 33' 20
 P1010597
JL (course)/Christine( VTT) terminent 118ème  en 1h 37' 24
 P1010647P1010604
Sans oublier les plus jeunes CTD sur les formats plus courts
Théo en Avenir1 (500 mètres course à pieds, 2 km en VTT et 500 mètres course à pieds) gagne sa course
 
P1010571
 Aloïs en Avenir2 (distance X 2 que celle de Théo) termine 8èmeP1010552
Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 14:55

 

Ma 4ème épreuve en 21 jours avait lieu ce dimanche à Bourmont en Haute Marne.

 

Et cette fois encore, une nouvelle course inédite au programme, la 1ère édition de la course nature de Bourmont (16km) organisée par des amis et située sur les terrains d'entraînement de Stéphane et Armelle.

Patricia et Armelle, étant toujours en repos forcé, nous étions que 2 (JC et moi) à venir défier les Stéphane sur ses terres.

bourmont 2529

 

Et pui comment résister à une bonne soirée Pasta Party avec les CTD, aux pâtes «maisons»d'Anne, aux gâteaux d'Armelle, à l'accueil toujours parfait de nos hôtes et à la liqueur de sapin ( ça j'aurais peut être pas dû)

 

Bon! Revenons à la course !

Départ dimanche matin à 9h30, 5 minutes de route et nous voici au collège de Bourmont pour les inscriptions. Les conditions météo sont idéales, l'organisation parfaite et l'ambiance est détendue chez les coureurs.

 

Bref tout serait parfait, si je n'avais pas bêtement parié la veille que je passerai en tête de la course devant le café de la gare, propriété d'Armelle, situé au début de la course. La prime offerte et le challenge sont attrayants , mais est ce bien raisonnable de sprinter avant la terrible côte du début de course «Le Paquis» ?

Tant pis, je rejoins la centaine de coureur au départ des 8,5 ou 16 km prévus au programme du jour.

 

PAN ! C'est parti, je pose une belle accélération et prend rapidement quelques mètres d'avance sur le peloton.

bourmont 2546bourmont 2542

Au café, l'ambiance est survoltée, Armelle a sorti le grand jeu : sono avec micro pour le commentaire de la course et la musique « eyes of the tiger » en fond, tags d'encouragement sur la route, déco orange sur le trottoir et toute une bande de supporters déchainés

bourmont 2532

bourmont 2534

C'est un régal de passer en tête de la course devant eux.

Mais pas le temps de savourer car nous sommes déjà face au « Paquis », l'alpe d'Huez de Haute Marne, 600m à 12%, ça calme !

 bourmont 2560

Les premiers coureurs commencent à me doubler, je garde un bon rythme sans toutefois trop forcer. Je bascule en 6 ou 7ème position, JC et Stéphane sont cent mètres derrière.

bourmont 2568bourmont 2570

Je profite de la descente pour reprendre un peu d'avance et un ou deux coureurs et atteins la seconde bosse au 3ème km.

Et celle là elle va me faire mal !

bourmont 2575

JC me rejoint, je m'accroche , il a l'air en forme et toujours aussi impressionnant dans les bosses. Je tiendrais jusqu'au km 5, notamment grâce aux descentes.

Puis c'est le coup de bambou, la tête n'a plus envie, trop de pensées négatives, tout me paraît difficile, JC s'éloigne et Stéphane arrive à ma hauteur. Alors que je suis prêt à marcher, Stéphane m'encourage et me pousse à le suivre.

Je me rends alors compte que mes jambes repartent, que mon souffle se libère, ouf mon corps redémarre. Il faut vraiment que je travaille le mental !!!

 

Je m'accroche aux foulées de Stéphane et nous gardons ainsi un bonne vitesse qui nous permet de garder JC en point de mire.

 Du 5ème au 10ème, nous enchaînons les longues lignes droites de faux plat montant sur les larges sentiers de la forêt bourmontaise. Stéphane se sent bien et il m'entraîne avec lui.

 bourmont 2584

Nous retrouvons notre bande de supporters vers le 10ème km, ils font beaucoup de bruit, cela me rebooste encore, d'autant que nous revenons doucement sur JC qui semble souffrir d'un point de côté. bourmont 2581

Au 12ème km, Stéphane accélère encore, cette fois ci je ne peux le suivre et le laisse partir à la poursuite de JC. bourmont 2587

Il me reste alors 4 km à gérer, un coureur 100 mètres devant me servira de cible. Je ne lâche pas et finit par le rattraper avant la descente.

Je profite de celle ci pour accélérer, laisser mon compagnon et partir à la conquête de JC. J'aperçois Stéphane qui vient de déposer JC, vais pouvoir revenir ?

 bourmont 2591

Hé bien non, JC parvient à garder quelques dizaines de mètres d'avance en bas de la bosse et trouve les ressources nécessaires pour relancer dans le dernier km de faux plat montant.

bourmont 2597

Il rejoindra l'arrivée, une quarantaine de secondes derrière Stéphane et trente secondes devant moi.

bourmont 2599

Un beau tir groupé des CTD ( 11ème, 12ème et 13ème)

Stéphane reste maître chez lui !!!

 

Résultats officieux

 

Stéphane 11ème en 1h 15 min et 20 secondes (4ème sénior)

JC 12ème en 1h16 min et 2 secondes (5ème sénior)

Olivier 13ème en 1h16 min et 30 sec ( 8ème v1)

 

 

Les petits CTD ont aussi tous bien couru !

 

Pierre termine dans le premier quart de la course des plus jeunes (1km) bourmont 2612

Sur le 3 km : Jules finit 2ème de sa catégorie et Tristan 4ème

 bourmont 2621bourmont 2634

Encore merci à Anne et Stéphane pour leur accueil, à Armelle pour son dynamisme et sa motivation et à Patricia pour ses encouragements et les photos.

Repost 0

les prochains exploits

 

             Trail de la nuit d'or 

            Villars Fontaine ( 21) 

 

   Samedi 24 novembre

Départ à 17h30

 

Sont inscrits ou presque :

 

        Jean Louis, Fred, Dorothée,

JC, Olivier, Gilles 

 

 

  Voir le site 

 

   

à suivre

 

 

 

 

 

 

Catégories D'article

accueil

Le forum des cours tout doubs

Pour suivre les
dernières discussions
  des cours tout doubs.

cliquez sur l'image 


 

Trophée Trail

P1060012Le détenteur actuel est

Gilles

 

vainqueur Trail 2011

Gilles